Nouveautés et perspectives 2018 pour l’immobilier et les diagnostics !

 

Toujours en évolution, le monde du diagnostic immobilier devrait connaitre d’autres changements en 2018. Le tout dans un contexte favorable avec un marché de l’immobilier au plus haut.

Un marché toujours dynamique ?

2017 s’annonce déjà comme une année record pour le marché de l’immobilier. Dans l’ancien, un nouveau record du nombre de transaction va être établi avec près d’un million de ventes, soit 17% de plus qu’en 2016. La hausse des prix (4,5% sur les six derniers mois) devraient cependant entraîner un léger fléchissement de ce dynamisme en 2018. Pour autant, les taux d’intérêts toujours bas, devraient soutenir l’activité et les acteurs du secteur restent optimistes.

Et pour les diagnostics immobiliers ?

Plusieurs changements sont prévus ou attendus en 2018 par les diagnostiqueurs immobiliers. Tout d’abord, à compter du 1er janvier, tous les logements mis en location seront désormais concernés par la réglementation sur les diagnostics gaz et électricité. Ainsi, les bailleurs d’habitation équipés d’installation de plus de quinze ans devront fournir des État de l’installation intérieure de gaz et des État de l’installation intérieure d’électricité à leurs locataires.

Par ailleurs, l’intégration à l’ERNMT d’une information sur le risque d’exposition au gaz radon devrait être effective au 1er trimestre 2018. On s’attend également à une possible réforme du DPE souhaitée par le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot. Enfin, l’hypothèse d’une réforme du régime de certification des diagnostiqueurs reste d’actualité sans pourvoir affirmer qu’elle interviendra en 2018.

Toutes les actualités