La DGT donne de nouvelles directives aux opérateurs de désamiantage et aux donneurs d’ordre

Dans une note récente, la Direction générale du travail (DGT) propose de nouvelles instructions destinées aux donneurs d’ordre et aux opérateurs de chantier en présence d’amiante.

La SS4 applicable pour des matériaux non amiantés ?

C’est en tout cas ce qui ressort de la note. En effet, une opération S (sous-section 4) se définit comme une intervention susceptible de provoquer des émissions de poussières d’amiante. Or il s’avère que certains matériaux ou

certaines surfaces peuvent être pollués par des poussières d’amiante provenant de MPCA (matériaux et produits contenant de l’amiante) situés dans leur environnement.

Dès lors, ce risque doit être pris en considération et entre dans le champ d’application des opérations de type SS4. Des mesures préventives spécifiques doivent donc être prévues dans ces situations.

Des mesures d’empoussièrement facultatives en début de processus ?

La DGT revient aussi sur les premiers résultats satisfaisants du projet CARTO Amiante.

Cette base de données permet de récolter des données issues des mesures d’empoussièrement effectuées dans le cadre d’opérations de désamiantage. La première campagne de mesures est désormais achevées ce qui donne un aperçu très concret des risques et des moyens de les prévenir pour certains processus.

Dès lors, si le projet CARTO Amiante apporte une vision claire sur les dispositifs de prévention à adopter pour un processus de désamiantage donné, les donneurs d’ordre peuvent s’exonérer de la réalisation de mesures d’empoussièrement de l’air au début de l’opération. Ces dispositifs sont en effet considérés comme validés par les résultats collectés dans le projet CARTO Amiante.

Toutes les actualités