Comprendre la baisse de la consommation d’énergie des logements

Une étude publiée par la Commissariat général au développement durable (CGDD) montre que la consommation d’énergie des logements diminue très faiblement. Néanmoins, elle atteste également d’une certaine efficacité des politiques publiques en matière de réduction de l’impact environnemental du parc résidentiel.

Une diminution loin du compte ?

Le CGDD a annoncé que la consommation d’énergie totale des logements avait diminué en moyenne de 0,1% par an entre 2000 et 2015. Ce chiffre peut paraitre faible au regard des efforts consentis pour améliorer l’efficacité énergétique du parc résidentiel.

En effet, les réglementations thermiques successives, RT2005 puis RT 2012 et bientôt RT2018, toujours plus contraignantes, visent à réduire de façon importante la consommation d’énergie.

Par ailleurs, plusieurs dispositifs d’incitation à la rénovation énergétique (Crédits d’impôt, DPE, etc.) ambitionnent de diminuer les dépenses d’énergie des logements anciens.

Derrière cette volonté, se cache l’objectif de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre du parc résidentiel (jusqu’à 50% à l’horizon 2050).

Des résultats plutôt encourageants !

Si les résultats peuvent paraître, au premier abord, bien décevants, il convient de les analyser plus précisément.

En effet, la faible diminution de la consommation globale des logements masque une réalité bien plus positive, car, durant la même période 2000-2015, la population a augmenté, mais surtout le nombre de mètres carrés affectés au logement a lui aussi augmenté pour couvrir les besoins.

Du coup, si l’on rapporte la consommation d’énergie au mètre carré, la CGDD constate une baisse de la consommation d’énergie annuelle de 1,4%, un chiffre qui correspond bien plus aux objectifs affichés même si des efforts restent à faire.

Aux politiques (critères de construction plus contraignants, développement des énergies renouvelables, etc.), mais aussi aux fabricants (isolation, équipements) de faire preuve de toujours plus d’imagination pour consolider cette tendance et permettre de diminuer durablement les émissions de gaz à effet de serre des logements.

Toutes les actualités